« Une dame de 35 ans a deux enfants en bas âge. Elle consulte pour une lombalgie récurrente. Durant la séance, je lui fais les séquences de base 1, 2 et 3. Elle se met alors à pleurer sur la table, à chaudes larmes. Elle n’arrive pas à parler et continue à pleurer.

Je fais la suite, séquence de base 4 et la séquence de la tête. Ses pleurs ne cessent toujours pas. Je la laisse une quinzaine de minutes à la fin de la séance. Puis, elle me dit qu’elle est incapable d’expliquer ses pleurs, mais qu’elle se sent libérée d’un poids. Ses mots « comme si était tombée une carapace ».

Depuis, elle ne se plaint plus de la lombalgie ! »

Laurie, kiné, Ravine des Cabris

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :