J’ai reçu une patiente avec une capsulite rétractile sévère. Elle ne voulait pas vraiment aller chez le kiné et a insisté pour que je la voie. N’étant pas kiné mais ostéopathe, je ne voyais pas comment je pouvais soigner cela car je pensais que seule la rééducation était efficace.

Alors, vis-à-vis son insistance, je lui réserve quelques rendez-vous à l’avance.

J’ai travaillé d’abord sur ma patiente assise pendant plusieurs séances car la position couchée la faisait souffrir. L’abduction était impossible pendant plusieurs séances, puis s’est libérée progressivement. J’ai beaucoup travaillé le sous-scapulaire, le dentelé postéro-supérieur, le deltoïde, les scalènes, le trapèze, les rhomboïdes, le biceps, le triceps, le sus-épineux, le sous-épineux, le petit rond et le grand rond.

Devant le progrès, le médecin de cette patiente a dit qu’elle n’avait pas besoin de rééducation et qu’elle pouvait continuer cette méthode.

Christophe Conjeaud
ostéopathe, France

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :