L’avenir n’est pas synonyme de déclin

Une femme de 57 ans souffre de la sclérose en plaques depuis 20 ans qui se traduit par une faiblesse des quatre membres et une spasticité particulièrement marquée à droite. Elle se couche vers 0:30 pour se lever vers 6:00 avec quatre réveils pour uriner qui nécessitent 15 à 20 minutes pour se rendormir.

La séance Bowen débute assis et je lui fais les deux premières séquences de base, puis debout pour le ligament sacro-tubéreux, le diaphragme, et la vésicule biliaire.

À la fin de la séance je lui demande ce qu’elle a ressenti et elle me répond toute émue « je sens ». Elle a retrouvé une sensibilité dans le côté droit qui n’existait plus depuis sa première poussée. Bien sûr, la récupération n’est pas complète mais elle explique que ça lui redonne courage et que son avenir n’est pas que synonyme de déclin.

À la seconde séance (et depuis) elle m’explique qu’elle se couche à 23:00, se lève une seule fois pour uriner et se rendort de suite pour se réveiller à 6:30. Du coup, elle est moins fatiguée évidemment mais ça influe sur son moral, sa douleur et la spasticité.

Céline Gourmel
La Réunion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :